Histoire

Histoire

Spiruline des Monts d’Ardèche : une histoire de rencontres.

Nous sommes Evelyne et Pascal Possety. Nous nous sommes rencontrés à Lyon en 1993. Parmi nos nombreux centres d’intérêts communs : la nature, le respect de l’environnement et la recherche d’une meilleure qualité de vie qui nous ont menés en de nombreux lieux. Jusqu’à la seconde rencontre importante : celle avec la spiruline, qui donnera naissance à la Spiruline des Monts d’Ardèche.
Portrait d'Evelyne et Pascal
Evelyne et Pascal
Filaments de spiruline grossis au microscope
Spirales de spiruline

Une découverte qui a du ressort

C’est dans les Cévennes, à Mialet, que nous découvrons la spiruline en 1998, chez deux précurseurs : José VITART est producteur (à l’époque, ils ne sont que 2 ou 3 en France). Son voisin, Jean-Paul Jourdan, est ingénieur chimiste en retraite et consacre sa vie au développement de la spiruline. José Vitart a ouvert le chemin pour les producteurs ; Jean-Paul Jourdan a beaucoup œuvré aux recherches et à la démocratisation de cette production. Il est aujourd’hui un acteur majeur et expert international pour la spiruline.

Pour nous, le coup de foudre a eu lieu. Ils ont su nous communiquer leur passion pour cette fantastique algue microscopique en forme de petit ressort. Depuis, la spiruline ne nous quitte plus : nous devenons des consommateurs quotidiens après avoir éprouvé ses bienfaits sur nous-mêmes ; l’envie de devenir producteurs à notre tour s’impose naturellement.

Pourtant, quelques années vont s’écouler avant que ce souhait ne se concrétise, parsemées d’expériences humaines et professionnelles variées et enrichissantes.

Tout commence à Mazabrard

En 2014, poussés par des changements de perspectives dans nos emplois, nous décidons de franchir le pas et d’enclencher ce projet de vie. En tant que tel, il commence forcément par la recherche d’un lieu dans lequel nous pourrions nous projeter.
Et tout commence en 2015, par la découverte d’un terrain à Mazabrard, petit hameau de quelques âmes, niché au cœur d’une nature préservée, entre Saint Agrève et Lamastre, en Ardèche.
Le lieu est calme et enchanteur, l’environnement magnifique, une eau pure y coule et nous sommes loin de toute pollution. La décision est prise sur le champ : nous acquérons ce terrain.

A l’engouement du départ succèdent alors les premiers pas dans la réalité : le terrain est en grande partie pentu et il est en friche depuis plusieurs décennies. Beaucoup de débroussaillage, de démarches administratives et de formations nécessaires à la production de spiruline plus tard, les choses s’accélèrent.
En juin 2016, le permis de construire pour les serres est accordé. Il nous reste maintenant à auto construire notre habitation (en ossature bois écologique, comme il se doit) et à convaincre une banque pour le financement. En 2017, co-financé par un prêt bancaire classique et un prêt d’honneur du réseau INITIACTIVE 26-07, le projet va enfin voir le jour !

Vue sur le chemin de Mazabrard route non goudronnée
Chemin qui mène au coeur du hameau
Avancée du montage de la serre en mars 2018.
Avancée du montage de la serre.

Comme une maison commence par ses fondations, la naissance d’une exploitation de spiruline commence par le terrassement. En septembre 2017, les pelles mécaniques, brise- roche et camions arrivent. Ils vont s’affairer pendant plus de 3 semaines, afin d’aménager une plate-forme sur laquelle sera érigée la serre de près de 1000 m2.
Suivent les travaux pour l’installation de l’assainissement, puis pour l’implantation et les maçonneries préparatoires de la serre.
En janvier 2018, la serre est livrée et son montage démarre.
Suivront l’installation des bassins, du laboratoire, de l’accueil, la fabrication (souvent en autoconstruction) des outils de récolte et de production.
C’est une véritable course contre la montre qui s’engage : les premières récoltes doivent avoir lieu au printemps 2018.

La Spiruline des Monts d’Ardèche est née.