Spiruline et Grossesse

Spiruline et grossesse : 

quels bénéfices pour les femmes enceintes ?

Femme enceinte

Reconnue comme un aliment à haute valeur nutritionnelle, la spiruline fait des adeptes de plus en plus nombreux.

Vitalité, détoxication, endurance, récupération, sommeil… la liste des bénéfices de la spiruline ne cesse de s’allonger.

Mais qu’en est-il durant la grossesse ? Une femme enceinte a-t-elle intérêt à consommer de la spiruline ? Comment bien choisir sa spiruline lors de la grossesse ?

Focus sur la grossesse, ce moment si particulier de la vie, où les besoins de la femme enceinte sont élevés, et où les apports doivent être à la hauteur pour se prémunir des carences.

Quels sont les besoins spécifiques d'une femme enceinte durant sa grossesse ?

Pendant la grossesse, les besoins de l’organisme augmentent pour la femme enceinte.

Consommer quotidiennement des  protéines de bonne qualité est important durant la grossesse, comme à toute période de la vie.

Mais durant cette période, il est courant de voir apparaitre chez la femme enceinte des carences en vitamines, en minéraux, ou en oligoéléments.

Les carences les plus fréquentes sont des déficits en vitamine B9, en vitamine B12 et en fer.

Les apports alimentaires sont alors essentiels pour couvrir ces besoins et éviter les carences.

La grossesse est donc le moment idéal pour revisiter son alimentation

Il est recommandé de consommer des aliments au pouvoir nutritionnel élevé, afin d’assurer un apport suffisant en vitamines et en fer, pour prendre soin naturellement de la mère et de son futur bébé.

 

Protéines et acides aminés durant la grossesse

Nageuse

Éléments basiques de la structure de tous les organismes vivants, les protéines sont les briques qui servent à la construction des tissus. Cette construction étant très active durant la grossesse, consommer suffisamment de protéines est vital. 

Les protéines sont elles-mêmes constituées d’acides aminés.

On en dénombre une vingtaine, qui interviennent dans une multitude de processus essentiels à la vie. Certains de ces processus sont primordiaux chez la femme enceinte.

 Par exemple, les acides aminés forment les hormones, construisent les enzymes, favorisent la croissance, régulent l’humeur et la sensation de faim.

Ils participent aussi à la production des cellules et à la réparation des tissus : muscles, tendons, ligaments, organes, surtout le cœur et le cerveau.

Ils interviennent dans la formation des anticorps pour combattre les virus et les bactéries.

Ils préservent et entretiennent les glandes, la peau, les ongles et les cheveux.

Ils sont nécessaires au bon équilibre acido-basique.

Douze de ces acides aminés peuvent être fabriqués par le corps. 

Mais il en reste huit qui doivent impérativement être apportés par l’alimentation, car le corps ne sait pas les synthétiser.

On les appelle les acides aminés essentiels.

Qu’un seul vienne à manquer, et c’est une carence globale qui peut s’installer, pouvant entraîner asthénie, pertes de mémoire, de concentration, irritabilité

 C’est pourquoi, en plus de veiller à un apport suffisant de protéines, il est recommandé aux femmes enceintes de veiller à consommer des aliments qui apportent les acides aminés essentiels, afin d’éviter des carences durant la grossesse.

Les vitamines

Les vitamines sont des composés organiques indispensables à la vie. Elles agissent à très faible dose.

A part la vitamine D, fabriquée par la peau sous l’effet des rayons ultraviolets, le corps ne sait pas synthétiser les vitamines.

Les vitamines doivent impérativement faire partie de l’alimentation quotidienne, d’où l’importance de consommer des aliments variés et d’avoir une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes. 

Parmi les vitamines, certaines ont une importance toute particulière chez la mère durant sa grossesse. 

La vitamine B9, ou acide folique – aussi appelée folate – participe à la synthèse des protéines de l’ADN. Elle joue aussi un rôle important pour la croissance et le développement du fœtus. Un rôle-clé chez la femme enceinte !

La vitamine B9 est si active active dans le métabolisme du fer qu’on attribue souvent les carences chroniques en fer et en ferritines[1] à une carence en folates, donc, en vitamine B9. 

La vitamine B12 est la « vitamine du tonus ». Elle intervient dans la synthèse des protéines, de l’ADN, des globules rouges et dans le développement du système nerveux.

La carence en vitamine B12 est appelée anémie pernicieuse. Elle entraîne problèmes neurologiques, constipation, dépression, fatigue, maux de tête, problèmes de peau, de cheveux… Autant d’états à éviter à tout prix durant la grossesse !

[1] Témoin des réserves de fer dans l’organisme

Alimentation variée

Les minéraux et oligoéléments

Adn

« Mange tes épinards, c’est riche en fer ! »

Qui n’a pas entendu une phrase de ce genre durant son enfance ?

 Même si l’on sait aujourd’hui que l’apport en fer des épinards n’est que très réduit, tout le monde connait l’importance des minéraux et des oligoéléments.

 Les minéraux les plus connus sont le calcium, le magnésium, le fer, le potassium. 

Les oligoéléments sont tout aussi précieux au bon fonctionnement de l’organisme, notamment pendant la grossesse. Mais ils agissent en quantité infimes.

On peut citer le bore, le chrome, le sélénium, le zinc  

Le cas particulier du fer :

Le rôle du fer est fondamental dans la constitution de l’hémoglobine[1] des globules rouges dans le sang.

Il l’est aussi pour la constitution de la myoglobine[2] dans les muscles.

Il intervient dans la constitution de nombreux enzymes indispensables au fonctionnement de l’organisme, notamment pendant la grossesse.  

Quelques réserves de fer sont stockées en quantités limitées dans le foie et les muscles. Mais ce sont les apports alimentaires quotidiens qui doivent avant tout remplacer les pertes en fer.

Consommer des aliments riches en fer assimilable est donc recommandée, pour maintenir un taux de fer sérique et de ferritine convenables chez la femme enceinte, au cours de sa grossesse.

 


[1] « Pigment protéique des globules rouges du sang, assurant le transport de l’oxygène entre l’appareil respiratoire et les cellules de l’organisme. » – Larousse

 

[2] « La myoglobine est une protéine qui transporte l’oxygène dans les tissus musculaires. » – Doctissimo.fr

Quels sont les avantages de consommer de la spiruline pendant la grossesse ?

Nous savons à quel point l’apport alimentaire quotidien est important pour assurer à la femme enceinte de consommer la dose recommandée de tous ces nutriments indispensables.

 

En théorie, une alimentation variée et équilibrée, alliée à un mode de vie sain, sont suffisants pour répondre à cette exigence. 

 

Cependant, il est des cas où les besoins sont plus importants : fatigue, convalescence, adolescence, sportifs, femmes enceintes 

 

Dans ces cas, la consommation d’un « super aliment » aux apports nutritionnels particulièrement élevés, tel que la spiruline, peut être un bon complément alimentaire.

 Aliment traditionnel de nombreux peuples depuis la nuit des temps, la spiruline est reconnue comme l’un des aliments les plus complets que l’on trouve sur la planète.

 

« La spiruline est assurément le nutriment le plus complet que l’on puisse trouver dans la nature, que ce soit dans les produits végétaux ou les sources animales. »

Dr Jean-Louis Vidalo - Médecin spécialiste du sport

Spiruline et protéines pour la femme enceinte

La spiruline est l’aliment le plus riche en protéines : 60 à 70 % de sa composition. C’est trois fois plus que dans la viande de bœuf et deux fois plus que dans le soja.

 Bien-sûr, étant donné la petite quantité de spiruline consommée – de 3 à 5 g -, d’autres sources de protéines sont indispensables pour assurer l’apport quotidien recommandé.

Le trésor nutritionnel des protéines de la spiruline est ailleurs.

En effet les protéines de la spiruline sont biologiquement complètes, c’est-à-dire qu’elles apportent les acides aminés essentiels en bonnes proportions.

De plus, contrairement à de nombreuses autres sources de protéines, l’enveloppe de la spiruline n’est pas constituée de cellulose ou d’autre fibres dures la rendant difficile à digérer.

Au contraire, cette enveloppe des cellules de la spiruline est faite d’un sucre complexe très fragile. Résultat : les nutriments de la spiruline sont parfaitement préservés et sont très facilement assimilables par l’organisme.

Selon des études scientifiques, les protéines de la spiruline séchée seraient ainsi assimilables de 83 à 90 %[1]. Ce qui fait de la spiruline une source importante des protéines les plus assimilables connues !


[1] Delpeuch, F., A. Joseph & C. Cavelier : Consommation alimentaire et apport nutritionnel des algues bleues (oscillatoris platensis) chez quelques populations du Kanem (Tchad), 1975, Ann. Nutr. Aliment. 29, 497-515. Ross, E. & W. Dominity : The nutritionnal value of deshydrated blue-green algae (Spirulina platensis) for poultry, Poult-Sci., 1990, May, 69(5)

Vitamine B9 et vitamine B12 dans la spiruline

La spiruline est une bonne source de vitamine B9, rendue particulièrement assimilable grâce à l’absence de paroi cellulosique des cellules de la spiruline.

 La vitamine B12, est bien présente en très grande quantité dans la spiruline. Mais des études ont démontré que c’est principalement sous une forme dite « analogue », peu assimilable par le corps humain.

 

La spiruline ne doit donc pas être considérée, à ce jour, comme une source garantie de vitamine B12. 

On retrouvera donc cette vitamine dans les aliments d’origine animale (viande, œufs, produits laitiers) ou dans des compléments pour les personnes végétaliennes et Vegan.

Picto décoration

Fer et spiruline

L’apport en fer est un point fort indéniable de la spiruline.

5 g de spiruline (une cuillère à café de brindilles) couvrent près de 20 % des apports quotidiens en fer.

Et comme ce fer est particulièrement assimilable, la spiruline est de plus en plus plébiscitée par les sages-femmes ou les médecins, pour aider à maintenir un taux de fer suffisant chez la femme enceinte, sans les effets secondaires des médicaments généralement utilisés à cette fin pendant la grossesse.

 

Picto décoration

Minéraux et oligoéléments

Source non négligeable de magnésium, de potassium et de phosphore, la spiruline apporte aussi certains oligoéléments comme le zinc, qui intervient dans la stimulation du système immunitaire.

Picto décoration

Grossesse : comment bien choisir sa spiruline ?

Brindilles de spiruline

Aliment unique par sa composition et sa richesse nutritionnelle, la spiruline est l’alliée idéale de la femme enceinte et, plus tard, de la femme allaitante. 

Attention toutefois, à bien choisir sa spiruline !

 Une étude de l’ANSES en 2017 a mis en évidence des traces récurrentes de métaux lourds dans certaines spirulines principalement importées.  

Car près de 90 % des spirulines que l’on trouve sur le marché, même « bio », sont importées de Chine, d’Inde ou des États-Unis.

Cette étude a souligné l’importance de s’approvisionner en spiruline auprès d’une filière contrôlée, offrant toutes les garanties sanitaires.

 En effet, les métaux lourds parfois présents dans cette spiruline de moindre qualité peuvent présenter un danger pour la mère et le bébé durant la période de la grossesse.

Il est donc vivement recommandé de n’acheter sa spiruline qu’auprès de producteurs français clairement identifiés, après s’être renseigné sur l’environnement, sur la qualité de l’eau et sur les méthodes de séchage qui peuvent dénaturer la spiruline.

 Un label ne suffit pas à garantir la qualité de la spiruline ! 

Consommer une spiruline cultivée en France, c’est un geste bon pour la planète : les spirulines importées ont un piètre bilan carbone !

 Choisir une spiruline produite dans une ferme française, c’est encourager l’agriculture paysanne, et c’est bon pour la souveraineté alimentaire ! 

Préférer la spiruline française, c’est s’assurer de bénéficier du maximum des bienfaits de la spiruline durant sa grossesse ! Seul, votre producteur de spiruline pourra répondre à vos questions en toute transparence.

Nous, producteurs de spiruline paysanne français, appliquons des normes et des contrôles qualité sévères à notre spiruline, depuis sa culture jusqu’à la spiruline séchée que vous allez consommer. 

Notre méthode de séchage à basse température assure à la spiruline une excellente préservation de ses nutriments.

Spiruline : quelle posologie pour la femme enceinte ?

La spiruline étant un aliment, nous ne parlons pas de « posologie ».

Il est conseillé de consommer 3 à 5 g de spiruline par jour. Durant la grossesse, certains médecins préconisent un dosage supérieur en spiruline aux femmes enceintes, notamment en cas de carence en fer. 

Si on démarre sa cure de spiruline pendant la grossesse, commencer par ¼ de la dose, puis passer progressivement à ½ dose, et enfin la dose normale, car la spiruline a un fort pouvoir détoxifiant.

 Et naturellement, il faut toujours garder à l’esprit que la spiruline n’est pas un médicament. En cas de doute ou de carence avérée en fer, par exemple, le juste dosage de votre cure de spiruline ne sera parfaitement adapté à votre cas qu’avec l’aide de votre médecin ou d’un professionnel de la nutrition, à condition que ces derniers connaissent la spiruline, bien entendu !

diam sed porta. dictum tempus sit id, ante. mattis libero